French text 2010

Pierre Dørge
&
New Jungle Orchestra

Dans la revue musicale américaine, Down Beat, le journaliste Bill Shoemaker a écrit:

“Le guitariste danois crée une musique rythmiquement vibrante avec des nuances exotiques qui sont à la fois sophistiquées et accessibles. Le New Jungle Orchestra de Pierre Dørge reste, depuis trente ans, toujours l’un des big-bands les plus engageants.”

Dans le livre “A night in Tunisia - Imaginings of Africa” de Norman C. Weinstein, le New Jungle Orchestra de Pierre Dørge est le seul représentant européen aux cotés de grands jazzmen américains comme John Coltrane, Archie Shepp, Yusef Lateef et Duke Ellington. Voici quelques extraits du livre:

“Ça ne les gênent aucunement d’être l’un des jazz bands les plus sophistiqués d’Europe.”

“Dørge et son band ne se bornent pas à imiter avec révérence le son “jungle” d’Ellington, ils portent ce son à sa conclusion musicale avec ironie et humour.”

“Le jeu imaginatif avec les styles et instrumentation africains de Dørge est hors pair parmi les musiciens sans ancêtres africains.”

Line-up:

Pierre Dorge (Danemark) chef d'orchestre & guitare
Gunnar Halle (Norvège) trompette
Morten Carlsen (Danemark) taragot & sax
Jakob Mygind (Danemark) saxos
Anders Banke (Danemark) clarinette basse et sax
Kenneth Agerholm (Danemark) trombone
Irene Becker (Danemark) piano et synthétiseur
Thommy Andersson (Suède) bass
Ayi Solomon (Ghana) congas et percussions
Martin Andersen (Danemark) batteries

Dorge est l'une des figures les plus prolifiques et de grande envergure sur la scène danoise aujourd'hui.
Il s'est intéressé au jazz moderne dès le début de sa carrière en 1960. Mais au fil des ans, il a également montré la curiosité des autres cultures et des genres.
Ainsi, les éléments d'Europe, d'Asie, d'Afrique et des traditions de la musique afro-américaine ont été assemblés par Dorge dans une synthèse originale.

Il a joué en formation avec John Tchicai, Yusef Lateef, Johnny Dyani, Don Cherry, Billy Hart, Jim Pepper, Dou Dou Guirand, David Murray, Peter Brötzmann, Harry Beckett, Marilyn Mazur, Ray Anderson, Han Bennink, Yu Jun, Sainkho Namtchilak, Butch Morris, Shashank Subramanyam, Niels Henning Ørsted Petersen, Svend Asmussen and Hugh Masakela entre autres.

Le New Jungle Orchestra a été créé en 1980 et nommé ainsi en rapport avec le son "jungle" de l'orchestre de Duke Ellington à ses débuts, dont une partie des compositions qu'ils ont couverts de manière appropriée. Parmi les autres influences on retrouve Charles Mingus, dans la combinaison de l'improvisation et les formes à grande échelle, avec la mobilité d'un groupe de taille quelque part entre un combo traditionnel et un big band, le flux de Gill Evans entre l'anarchie énergique et bien stratifiée des structures complexes , et la touche de cabaret ironique de Carla Bley. Aujourd'hui cependant, ce ne sont pas seulement les grands noms du jazz qui - avec un grand nombre de musiques non-occidentales - ont contribué à l’univers de l'Orchestre du New Jungle; des noms comme ceux-ci indiquent également le niveau d'innovation et de l'art, sur lequel le NJO - qui en est à sa 30ème année d'existence - s'est placé comme l'un des groupes les plus originaux, intenses et agréables sur la scène mondiale de la musique d'aujourd'hui.

NJO a été tournée en Inde, l'Australie, Bali, le Brésil, le Japon le Brésil, le Japon, la Malaisie, la Syrie, la Chine, la Corée, la Thaïlande, la Belgique, la Nouvelle-Zélande, le Vietnam, l'Afrique du Sud, Angleterre, Singapour, à Java, au Ghana, en Espagne, Portugal, Grèce, France, Ecosse, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Irlande, Luxembourg, Pologne, Finlande, Suède, Norvège, îles Féroé, les îles Vierges, l'Islande, en Californie, Washington, Floride, Géorgie, Illinois, Kentucky, en Pennsylvanie, Washington DC , Texas, New York, Canada, Allemagne, Argentine, Mexique, Russie, Slovaquie, Italie, Autriche, Estonie, Lettonie et le Danemark.